Je porte le voile
Documentaire libérateur et inspirant
Une coréalisation de Nathasha Ivisic et Yanick Létourneau

C'est un peu quand il faut l'expliquer que les explications manquent
Un cheminement à suivre pour toute personne subissant un contrôle social masculin

Brise, brise les chaînes...


Montréal, le 12 janvier 2010


JE PORTE LE VOILE.

Documentaire introspectif d'environ une heure sur fond d’enquête sociale autour de la question du voile, Je porte le voile est la quête religieuse et identitaire de la coréalisatrice Natasha Ivisic, une femme musulmane québécoise qui incarne les dilemmes de la double identité, de la rencontre de l’occident et de l’Islam.

Il y a 16 ans, Natasha se convertissait à l’Islam. Trois ans plus tard, suite à la naissance de sa fille Amina, elle décidait de porter le voile. Aujourd’hui, c’est au tour d’Amina. Elle a l’âge traditionnel pour le mettre, seulement elle doute… Pour l’aider à choisir, Natasha décide d’aller à la rencontre de ces femmes musulmanes aux croyances divergentes. Mais au fil des rencontres, ses croyances et ses choix sont mis à l’épreuve. Jusqu’où est-elle prête à aller pour conserver son identité?

Dans la forme, il s'agit d'un film qui suit une femme, fille d'immigrés «serbo-croates», élevée selon le système catholique d'ici mais dont une lignée ancestrale dictait le port du voile au pays d'origine. Une femme devenue musulmane par mariage à qui l'on a répété que le Dieu musulman commandait aux femmes de porter le foulard et qui l'a adopté dans le but de se faire accepter par sa nouvelle communauté mais qui, en voulant l'expliquer à sa fille, se rend compte qu'elle dispose de bien peu de raisons valables autre que le dogme pour la convaincre de porter en permanence un objet ou un vêtement qui la fera paraître différente et donc meilleure ou pire aux yeux de ceux et celles qui la regardent ou pourraient la choisir comme amie ou comme ennemie alors qu'elle ne voit vraiment pas l'utilité de chercher en vain la brouille avec les garçons et les filles de sa génération.

Dans le fond, il s'agit d'un formidable exemple de cheminement absolument génial par le biais duquel cette femme questionne et se libère d'une obligation imposée ici inutilement par des écrits d'un autre âge et dans des pays encore et toujours en guerre, et par les hommes. Vraiment cette mère se donne pour sa fille la peine de rencontrer d'autres musulmanes de toutes régions du monde dans le cadre de rencontres socio-religieuses entre femmes (les mêmes rencontres privées existent pour l'étude en cuisines de la Bible chrétienne que - si l'on se donne une ou deux occasions de connaître le moindrement - on s'apercevra que la violence et les abus de toutes sortes étaient presque pires alors que maintenant).

Un exemple inspirant pour les hommes et pour les femmes
Le cheminement de cette femme s'avère un exemple qui pourrait servir à toute personne, homme ou femme, ainsi manipulée, qu'il s'agisse d'orientation sexuelle à la mode pour l'obtention facile d'un emploi dans la Montréal socialement hypercontrôlée actuelle ou de femmes aux prises avec une autorité à subir dans l'omerta de la violence masculine ou dans tout obscurantisme les forçant à des interdits et à des renoncements qui ont pour effet de leur faire baisser les yeux et de brimer leur personnalité, leur éducation, leur vie sociale, leur carrière, leurs revenus, bref de leur fermer des portes qui seraient toutes exclusivement réservées aux hommes ou de leur imposer des contraintes qui les empêcheraient de s'intégrer aussi facilement ou aussi difficilement que tout autre être humain... «toutes choses étant égales par ailleurs» comme on dit en économie.

Brise, brise les chaînes
comme dit la chanson dédiée à Sohane, que l'on n'entend pas dans ce film puisqu'il s'agit d'une toute autre histoire mais qui vaut tout de même qu'on l'invoque.

Livres, musique, CD, DVD
Ni putes ni soumises
Hommage à Michel Tremblay

Livre de Blandine Soulmana sur la charte des valeurs et les accommodements raisonnablesCes différences et coutumes qui dérangent
Auteures : Blandine Soulmana et Monique T. Giroux
Bélibeau éditeur
Livre de réflexion en plein débat sur la charte des valeurs et les accommodements raisonnables

Je porte le voile sur Facebook

Les entretiens de Jacques Cartier, les accommodements raisonnables, Montréal en Lubie...

RACHEL

Citations - RELIGION
et FRATERNITÉS EXCLUANTES ET EXCLUSIVES


Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à MontréalVoir aussi les calendriers, parmi lesquels :
Beaux-Arts
Cinéma
Expositions
Janvier-février
logo ServicesMontreal.com Quoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Livres pour enfants Recherche Internet