Nouveau coffret DVD - Sissi, la naissance d’une impératrice

Mini série au succès retentissant en Europe
Soin noble aux costumes des hommes et des femmes, ainsi qu'aux coiffures
Plus de 700 costumes dont 40 robes seulement pour le personnage de Sissi
Ours d’argent 1983 au Festival international du film de Berlin
Le nouveau visage de la légendaire impératrice d’Autriche

« A-t-on déjà vu une jeune fille refuser l'invitation de la famille impériale? JAMAIS ! »

« Elle se doit de lui ouvrir les yeux sur l'état des provinces »


Montréal, le 2 février 2011


L'être humain, les monarchies régnantes et le peuple ont-ils vraiment changé depuis Sissi, depuis Napoléon 3, depuis Bismarck, depuis l'empire austro-hongrois, depuis la Prusse, depuis Sissi et François-Joseph de Habsbourg ?

Cette mini-série de 4 heures, incroyablement soignée au point de vue des costumes surtout et qui nous emmène dans les pièces les plus fastes du château de Schonbrunn à Vienne où se trouve le fameux unique portrait d'Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d’Autriche (1837 – 1898) dont la beauté, le charisme et la mort tragique ont contribué à son statut légendaire, tout comme
l’influence qu’elle a exercée sur les politiques impériales de son temps. Sissi, selon tout évidence, y apparaît comme possiblement la première femme de courage du type Lady Di à avoir discuté politique au sein des monarchies régnantes. Et la série ne manque pas de conversations stratégiques et commentaires visant à s'imposer pour régner dans les provinces du royaume...

« Bonne nuit, Majesté ! »
La version de la première rencontre coup de foudre entre l'Empereur et Sissi est un peu changée depuis la version qui mettait en vedette la grande Romy Schneider mais il ne faut pas en rester là, la jeune italienne qui reprend le rôle dans cette mini-série recréée il y a quelques années ne manque pas de fougue ou d'entêtement qui lui serviront à survivre à une belle-mère et à un mari trop impérialement préparés à des comportements dictés par la cour matérialiste et fermée sur elle-même et « l'éducation militaire » traditionnelle qui sied à leur rang par rapport au petit peuple apauvri par leurs extravagances et leur dureté.

Jalousie et prestige relié au mari
Ce qui est intéressant aussi c'est le regard furtif d'Hélène qui, le coeur brisé, observe sa jeune soeur se préparer à devenir impératrice alors que c'est elle qui avait été choisie officiellement et était tombée amoureuse du prestige relié à l'homme qui au fond ne lui plaisait pas du tout. On se demande comment la femme intelligente (ou l'homme) sans charmes d'aujourd'hui réagirait avec les moyens technologiques qui seraient à sa disposition.

Une fabuleuse histoire d'amour
En même temps que la grande histoire de l'Autriche, de la Hongrie, de l'Italie. de l'Allemagne (la Prusse), de la France, Sissi, la naissance d’une impératrice est en même temps le témoin d'une fabuleuse histoire d'amour. l’étoile montante Italienne Cristiana Capotondi se montre à 16 ans presque apeurée malgré son amour par le serment du mariage impérial. Elle ne marche pas ni ne se comporte comme une impératrice et elle dérange infiniment les règles établies.

L'Europe dans toute sa splendeur
Cotée GÉNÉRAL, donc pour les publics de tous âges, la mini-série historique se termine par le couronnement de Budabest en latin et en présence de leurs enfants. Les coiffures, robes et habits ont fait l'objet d'un soin noble. Surtout que le générique en compte au moins trois ou quatre descendants, de par leur nom. Aussi pour amateurs de feux d'artifices, leur visite en France étant ainsi soulignée puisqu'il s'agissait d'une nouveauté à l'époque de sa troisième grossesse. L'histoire se poursuit entre autre par le départ pour le Mexique de Max, le jeune frère de .Empereur, et propose de magnifiques images de l'Italie, entre autres à Venise et au bord de la mer.

Montre davantage les souffrances de la guerre que les combats
Ce qui est bien dans cette série c'est aussi que la seconde partie, quoiqu'elle montre quelques impressions de guerre, attache de plus longs moments aux souffrance des soldats blessés auprès desquels l'Impératrice « passe le plus clair de son temps » alors que dans ses lettres, son époux lui expose les calculs de ses Autrichiens courageux face aux troupes de son «ami» Napoléon 3.

Toujours aussi contemporain
En réalité, tout cela est beaucoup plus contemporain qu'on est porté à le croire. L'être humain n'a pas tellement changé depuis le 19e siècle pour ce qui est des intrigues. Ces images sont donc loin d'afficher des idées dépassées... Vraiment, une belle série à voir.


EXTRAITS

« Il est de mon devoir en tant qu'homme et en tant qu'empereur de prendre les décisions que je trouve bonnes et justes. »

« Sissi, même si vous ne voulez pas de moi, je n'épouserai pas Hélène. »

« Ne crois pas qu'il sera aisé pour toi de régner à ses côtés. »

« Je n'avais pas conscience que ta vie était autant menacée. »

« C'est juste que je me sens un peu épiée et ça me rend mal à l'aise. »

« ... Et vous la surveillerez [...], et même son sommeil, sans relâche. »

« Votre Majesté, cette dame n'arrive plus à nourrir toute sa famille depuis que son mari est en prison [...] 20 ans [...] pour des tracts. »

« Tu pourrais m'offrir ton bien le plus précieux : quelques minutes de ton temps. »


Le coffret de 2 épisodes est offert sur IMAVISION et en magasin.


Livres, musique, CD, DVD

DVD
Mort sur le Nil

Fanfreluche
Les classiques de FRÉDÉRIC BACK
À la recherche des Reliques Saintes
LIVRES
La légende de la rose et de Moineau
Léo, volet 3, On n'a pas toujours 2 vies
Le jaguar sur les toits

Caméra Danger : L’assassinat d’Agnès


Montréal
femmophobie.com
Articles en français
Quoi faire à Montréallogo ServicesMontreal.com

Voir aussi les calendriers :
Beaux-Arts
Expositions
Excursions et spectacles en dehors de Montréal
Recherche Internet