Léo, volet 3, conclusion de la trilogie

On n'a pas toujours 2 vies

Auteure : Hélène Lucas
Éditions Sylvain Harvey, Québec

Combien d'enfants sont ainsi dépossédés de l'enfance insouciante
dont ils devraient pouvoir jouir ?

Elle ne comprend pas pourquoi une fille aussi réfléchie et lucide que moi
ait si peu de jugement quand il s'agit de sa vie amoureuse
.


Montréal, le 24 décembre 2010


Vous avez envie de vous plonger dans une lecture pendant la période de Noël ? En voici une qui vous fera battre le coeur.

L'auteure révélée par Profession Mère de famille et les deux premiers volets de l'histoire de Léo, cet enfant qui avait été conçu par ses parents pour servir de médicament à leur premier enfant malade, nous a offert cette année le dernier tome du roman familial, triste, insensé, rempli d'épreuves et de joies dans le malheur, de situations actuelles, de femmes célibataires ou mariées entrepreneures ou encore au travail parfois aux prises avec d'anciennes attaches et escrocs prêts à tout... bref, une auteure qui nous en fait voir de toutes les couleurs dont les lignes sont marquées par une observation poussée du comportement et des sentiments humains d'aujourd'hui.


Dans On n'a pas toujours 2 vies, le père de Léo commence à vraiment avoir les énergies à plat et voit grandir en lui une envie de vendre les pharmacies fondées à Québec par son grand-père et où Léo passe ses vacances à tenter de mettre de l'ordre dans les affaires quelque peu délaissées en raison de la solitude dans laquelle l'a laissé la mort de sa femme et le mauvais choix d'une collaboratrice passée. Léo quant à lui a entrepris sur les conseils de son père des études en art à Montréal, mais il nous apprendra au fil des pages qu'un destin plus grand s'inscrira dans sa vie, selon son propre choix éclairé par la maturité. Junior, le troisième enfant du couple, est devenu ado et a pris du retard à l'école..., et de nouveaux personnages viennent ponctuer passionément la vie de tout le monde.

Encore dans ce troisième tome de la série, les bouleversements vraiment inattendus renversent le lecteur. Et c'est à la toute fin que se boucle l'histoire chavirante dont le titre est vraiment bien inspiré.


EXTRAITS

« Les deux hommes se toisèrent durant d'inconfortables secondes. Chacun aurait pu s'emporter à cause de l'indiscrétion de l'un, ou du manque de considération de l'autre. » (p. 14)

« Marc était accablé. Il fixait la lettre gisant sur le sol, prenant conscience que cette journée de la fête des Mères serait à l'image de toutes les précédentes : assombries par des souvenirs douloureux et des chagrins inconsolables. » (p. 37)

« Marc reçut les conseils de Béatrice comme un reproche. Il était conscient de son manque de rigueur ; il devait trouver une façon d'imposer une discipline plus stricte à Junior aussi bien qu'à lui-même. » (p. 43)

« Combien d'enfants sont ainsi dépossédés de l'enfance insouciante dont ils devraient pouvoir jouir ? » (p. 106)

« — Elle ne comprend pas pourquoi une fille aussi réfléchie et lucide que moi ait si peu de jugement quand il s'agit de sa vie amoureuse. » (p. 129)


Le site Internet de l'auteure Hélène Lucas (avec diaporama perso !)
Les éditions Sylvain Harvey, Québec

Idées cadeaux LIVRES

Vidéos d'auteurs 2010

Livres, musique, CD, DVD

Hyperliens pour les familles

Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal
Voir aussi les calendriers :
Beaux-Arts
Cinéma
Expositions
Musique classique
Décembre
Fête des MèresServicesMontreal.com
Noël
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

Recherche Internet