Un livre emballant, mi-historique, mi-touristique et très généalogique, ouvre la saison chez Septentrion

Tavibois 1951-2009 . L'héritage d'Albert Tessier aux Filles de Jésus
Auteur : René Hardy
Les éditions du Septentrion, Québec

♥ Rempli de photos d'archives et d'anciennes traditions québécoises aujourd'hui oubliées
♥ Un projet d'envergure mené à bien avec du coeur à l'ouvrage et en peu de temps
♥ Des lieux : le rang Saint-Moïse, Grand-Mère, Saint-Tite, Trois-Rivières, Shawinigan, Sainth-Thimothée, Hérouxville, Baie-du-Febvre, le haut Saint-Maurice, paroisse de Saint-Jean-des-Piles, Petites Forges, Grandes Piles, Cap-de-la-Madeleine
♥ Des lacs : lac Roberge, club privé, lac de Val-Tessier, lac à la Tortue, Masketsi, lac à la Truite
♥ Rivières : Petites Mékinac du Nord et du Sud, la Towachiche
♥ La forêt du Bouclier laurentien
♥ Des fractions de langue oubliées : la Grand'Maison, pits de gravier
♥ Architecture du Québec : maison canadienne, chalet en bois rond, moulin, rallonge, Séminaire Saint-Joseph
♥ Gens d'ici : Donatien Ducharme, Fleur Ange Déry, Gabriel Beaudoin, Reine Carpentier, Alphée Ayotte, Denise Héroux, Thomas Boucher, Georgette Beaudry, Pamphile Du Tremblay, Jacqueline Houle...


Montréal, le 14 août 2010

La saison débute en force avec un livre coup de coeur qui raconte à sa manière, par le biais d'un grand projet en Mauricie, le patrimoine québécois.

Tavibois
Ce nom étrange sonne encore comme une énigme en Mauricie malgré plus d'un demi siècle d'existence. Né de l'imagination d'Albert Tessier, le nom unit le T de son patronyme à AVI d'Avila Denoncourt et à BOIS de Paul Boivin, les trois amis qui se sont associés dans la fondation de ce domaine à Hérouxville, en 1951.

Un livre inspirant
C'est tout le Québec, la manière des ancêtres, le développement touristique d'un grand domaine de pêche et de villégiature là où les plus beaux arbres avaient déjà été coupés par les Anglais, les idées de faire quelque chose de grand dans ce grand pays aux ressources immenses et innombrables, même si on a ni la fortune de départ ni la prestance ni rien... Un livre qui raconte l'idée de construire et d'aménager un site naturel ainsi que l'engagement exceptionnel des Filles de Jésus qui en ont fait un lieu exceptionnel de ressourcement après avoir été contraintes par décret « de quitter la Bretagne où elles oeuvraient déjà comme enseignantes dans les paroisses rurales » (p. 8, Avant-propos).

Un domaine impressionnant
L'auteur, qui s'est visiblement passionné pour l'endroit, raconte les gens qui ont bâti ou visité ce lieu et inclut un tracé du domaine en page 158 où sont rassemblés en un coup d'oeil les quelque 5 lacs, la rivière et les 26 bâtiments.En annexes, il fournit la liste des Filles de Jésus ainsi qu'une description de chacun des bâtiments du domaine Tavibois. Bibliographie, sources, remerciements et un index très utile pour ceux qui voudraient utiliser ce livre en généalogie complètent l'ouvrage.


EXTRAITS

« En peu d'années, la forêt du Bouclier laurentien derrière le lac Kapibouska subit des assauts qui élimineront rapidement ses plus beaux arbres. » (p. 15, Le site avant Tavibois)

« Derrière Tavibois, il y a la chaîne des lacs à la Truite. Pourquoi ne pas en faire un club privé de chasse et de pêche, comme il en existe partout sur le territoire du Québec de l'époque? » (p. 78, La fondation de Tavibois)

« Et comme il s'agissait majoritairement d'ecclésisastiques, on préférait sans doute éviter l'incorporation juridique pour ne pas braquer les projecteurs sur ce genre de privilège. » (p. 79, La fondation de Tavibois)

« À la direction des instituts familiaux et de l'Institut de pédagogie familiale d'Outremont, Albert Tessier est au cours d'un réseau d'écrivains pédagogues, théologiens et philosophes qui le relie aux intellectuels catholiques de France et du Canada. Tavibois en accueille plusieurs et certains y résident un certains temps. » (p. 124, Sous l'influence d'Albert Tessier)

Sous la photo d'archive d'un des chalets, la Caserne Carignan :
« Qu'Albert Tessier ait fait la promesse de tout donner aux Filles de Jésus ne change rien à ses habitudes : il ne cesse d'entreprendre et n'attend pas leur avis pour transformer le domaine qu'il s'apprête à leur laisser. Tout l'argent dont il dispose est investi dans des constructions et des aménagements. Le Manoir des Forges n'est pas encore terminé, en juillet 1961, qu'il fait construire deux autres résidences, la Hutte Marcel et la Caserne Carignan, en l'honneur de Paul-Henri Carignan et du père carme Marcel de la Vierge (André Huvelin) qui a présidé à la construction du couvent de Nicolet en 1959. » (pp. 159-160, Sous la direction des Filles de Jésus)

AUTEUR
René Hardy, professeur retraité et émérite de l'Université du Québec à Trois-Rivières, a publié plusieurs ouvrages en histoire culturelle et socioéconomique du Québec et de la Mauricie. Il poursuit ses recherches en tant qu'associé au Centre interuniversitaire d'études québécoises.


Feuilleter ou acheter en ligne :
Tavibois. 1951-2009 . L'héritage d'Albert Tessier aux filles de Jésus


Livres, musique, CD, DVD
Guides touristiques et publications sur la ville de Québec et la province de Québec

Le Boréal Express
Louise de Ramezay et son moulin à scie - Mythe et réalité
Étienne Chartier • La colère et le chagrin d’un curé patriote

Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal, les calendriers
logo ServicesMontreal.com Quoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

femmophobie.com
Recherche Internet