Chronologie musicale du Québec 1535-2004

Une première du genre, un grand ouvrage de recherche et de référence sur l'histoire de la musique au Québec

Auteurs : Marie-Thérèse Lefebvre et Jean-Pierre Pinson
avec la collaboration de Mireille Barrière, Paul Cadrin, Élisabeth Gallat-Morin, Bertrand Guay et Micheline Vézina

Les Éditions du Septentrion, Québec


Montréal, le 10 novembre 2009


Document extraordinaire, la Chronologie musicale du Québec est une première du genre. Elle se veut avant tout un outil pour mettre en place, sur l’axe du temps, un canevas qui constitue les fondations d’une histoire générale de la musique au Québec, histoire inscrite dans la pratique et dans le contexte d’une société en évolution. Les auteurs ont privilégié la musique de concert et la musique religieuse.

C'est avec respect que l'on tourne les pages de cet ouvrage impressionnant dont le savoir ainsi partagé se divise en quatre périodes. La première va de 1535 à 1800 et comporte deux domaines: la musique en société et la musique religieuse. Les trois périodes suivantes vont de 1800 à 2004 et comprennent cinq rubriques: formation, production, concerts, diffusion et milieu religieux.

Une liste de toutes les photos d'artistes, pages de musique, affiches de concert, illustrations historiques, inaugurations (y compris celle de la Place des Arts en 1963) ainsi qu'un index détaillé complètent la chronologie qui s’avère aussi un outil de recherche extraordinaire pour les musicologues et les historiens que pour le grand public qui pourra enfin s'y retrouver dans la musique et son histoire au Québec.


EXTRAITS

« Nous nous sommes mis à la tâche de transcrire intégralement ces deux documents, à savoir ses Notes sur l'Histoire du Canada et ses Extraits et notes pour servir à l'Histoire du Canada, Vol. 14ième. » (Avant-propos, p. 10).

« Par ailleurs, l'industrialisation permet une deuxième relance à partir des années 1880. L'accélération de l'urbanisation, l'apparition d'une nouvelle classe moyenne, l'affirmation d'une classe entrepreneuriale canadienne-française agissante vont se combiner avec la consécration de Montréal comme métropole du Canada. Ce nouveau départ explique l'accroissement non seulement des concerts, des représentations de pièces de théâtres et d'opéras, mais aussi celui des maisons d'éditions et des facteurs d'instruments, en dépit des aléas divers, comme l'épidémie de variole de 1885 qui aura des effets néfastes sur la saison artistique. » (Introduction au chapitre 2, Développement des institutions musicales 1800-1902 par Mireille Barrière et Jean-Pierre Pinson, p. 73).

« L'apparition au Québec d'une classe de compositeurs est un phénomène particulièrement remarquable. Longtemps ils devront être polyvalents : instrumentistes, maîtres de chapelle, pédagogues, marchands, ils verront leur condition s'affirmer au fil des années, bien qu'il faille attendre le XXe siècle pour les voir conquérir un véritable statut professionnel. Citons seulement Frédéric Glackemeyer, Jean-Baptiste Labelle, Antoine Dessane, Calixa Lavallée, Guillaume Couture, Alexis Constant, Achille Fortier. » (Introduction au chapitre 2, Développement des institutions musicales 1800-1902 par Mireille Barrière et Jean-Pierre Pinson, p. 74).

« 1860 | Formation | Charles Wugk Sabatier, pianiste, compositeur, professeur, quitte Québec et revient à Montréal où il enseigne à Calixa Lavallée. Il compose de nombreuses oeuvres pour piano dont une trentaire est connue, des chansons dont l'une, le Drapeau de Carillon, fera sa renommée. » (Chronologie musicale du Québec, Développement des institutions musicales, p. 147).

« 1952 | Formation | (Photo) : Le général Goerges Vanier, ambassadeur du Canada en France, félicite le ténor Raoul Jobin, qui vient de recevoir la légion d'honneur, Paris, 27 mai 1952. » (Chronologie musicale du Québec, L'émergence du status professionnel de compositeur, p. 287).

On peut lire dans l'une deux deux dernières notices de la Chronologie musicale du Québec 1534-2004 la nomination de Kent Nagano, marquant peut-être le début d'une nouvelle ère ou d'un prochain ouvrage.


LES AUTEURS

Marie-Thérèse Lefebvre, Ph. D. en musicologie, est professeure titulaire à la faculté de musique de l’Université de Montréal et responsable des recherches en musique canadienne. Elle est l’auteure de plusieurs volumes dont Rodolphe Mathieu (Septentrion, 2005). Elle est chercheure au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) et membre de la Société des Dix.

Jean-Pierre Pinson, Ph. D. en musicologie, est professeur titulaire à la retraite de la faculté de musique de l’Université Laval. Il est l'auteur, avec Élisabeth Gallat-Morin, de La Vie musicale en Nouvelle-France (Septentrion, 2003, prix Opus 2003). Depuis 2008, il est  
chercheur au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ).


Pour avoir une meilleure idée de l'ouvrage, on peut le feuilleter sur le site des Éditions du Septentrion à l'adresse suivante : http://www.septentrion.qc.ca/catalogue/livre.asp?id=3100


Livres, musique, CD, DVD
Guides touristiques et publications sur le Québec

Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal
Calendrier Musique classique
femmophobie.com
Voir aussi les calendriers :
Beaux-Arts
Cinéma
Expositions
Festivals

Novembre
logo ServicesMontreal.comQuoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

ServicesMontreal.com's English front page
Recherche Internet