J'ai oublié de te dire

Un film de LAURENT VINAS-RAYMOND
Avec OMAR SHARIF, EMILIE DEQUENNE

FRANCE, BELGIQUE / 2010 / FICTION / 100 MIN
en DVD dès le 3 mai 2011

Vieillir, acharnement thérapeutique, peinture, vie, centre d'accueil, jeunes et vieux, amitié vraie, maladie, proches aidants naturels

« C'est pas une maladie, de vieillir. »

« Il a besoin de beaucoup d'affection pour ne pas se sentir rejeté. »


Montréal, le 29 avril 2011


Résumé du film
Lorsque Marie, jeune fille de 25 ans sans passé ni avenir, rencontre Jaume, un vieux monsieur, ancien champion cycliste devenu artiste peintre, c'est une grande amitié qui se lie. Grâce à lui, Marie va se découvrir une identité, qu'il est lui-même en train de perdre.

Des humains qui sont humains, positivement...
Ce film parle de la vie, la vraie, des êtres qui la composent, des nouveaux qui surgissent sans qu'on s'y attende et qui peuvent nous apporter du bonheur, ou même de l'aide ; des étrangers qui ne sont pas toujours aussi mauvais qu'on le pense ou qu'on se le fait croire pour se protéger soi-même et empêcher que les choses ne changent, surtout quand on a mis tellement de temps à se construire une carapace en raison des méchancetés de nos vrais proches.

Un film pour le dire : « Il a besoin de beaucoup d'affection pour ne pas se sentir rejeté. »

Un monde semblant parfait dans un monde imparfait derrière le masque
Ce film atteindra les gens vrais, ceux qui ont eu des revers et qui y ont survécu malgré les blessures qu'ils leur ont laissées. Quelques notions de peinture pour oublier quelque peu les malheurs passés et un environnement de vie enchanteur complètent le tableau.

Vieillir loin de l'acharnement thérapeutique
Vieillir n'est pas une tare même si parfois cela s'accompagne de faiblesses auxquelles l'aîné(e) se trouve soudainement confronté(e), surtout que Jaume a déjà vu sa femme mourir à petit feu et qu'il ne souhaite pas devenir un cobaye ; les émotions et les inquiétudes autant chez l'individu vieillissant que chez les proches sont rendues très simplement, très impeccablement.

Intergénérationnel
J'ai oublié de te dire est un très beau film ; il raconte une magnifique histoire de coeur, tout particulièrement par rapport aux relations intergénérationnelles. Même si, au fond, Marie n'est pas vraiment sa petite-fille et qu'à prime abord, elle passait pour avoir eu des problèmes avec la police... si seulement cet «ami» qu'elle a un jour suivi pour quitter sa maison d'accueil ne lui collait pas aux fesses après avoir filé à l'anglaise la laissant seule à subir les conséquences de leur coup.


En magasin dès le 3 mai 2011
Livres, musique, CD, DVD
Hyperliens et infos pour les aînés
Hyperliens pour les familles
Livres pour la famille
Hyperliens santé

Retrouvez ServicesMontreal.com :
Montreal157 sur Twitter
Montreal157 sur YouTube : plus de 200 vidéos !
ServicesMontrealcom sur Facebook
Van valise non troppo sur MySpace

Montréal
femmophobie.com
Articles en français sur la culture, Montréal et le Québec
Quoi faire à Montréal

Voir aussi quelques calendriers :
Cinéma
logo ServicesMontreal.com Spectacles
Quoi faire à Montréal en famille avec des enfants et calendrier intergénérationnel
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

Recherche Internet