Quoi faire à Montréal

Calendrier Cinéma


RIDM 2010 :
Ève Lamont présente son documentaire L'Imposture


RIDM 2008 : La mère

RIDM 2011 : Jørgen Leth, l’iconoclaste, leçon de cinéma, poèmes et rétrospective
Photo de Jørgen Leth et sa leçon de cinéma

Photo de Jeff Silva et son film IVAN & IVANA


RIDM 2009 :
Patric Jean, réalisateur belge, se désiste en raison des
masculinistes intolérants d'ici 

Nous ? Événement citoyen
femmophobie.com

Journée internationale des filles

CITATIONS

Flâneries laurentiennes

SE SORTIR DES GANGS DE RUE

L’Adoption internationale

Ma victoire sur le cancer du sein


Comment les bandits à cravate s’y prennent-ils ?

L'incroyable histoire de Blandine Soulmana

50 questions sur le Botox


Un acte d’amour Auteur :  James MEEK   Éditions Métailié, Paris Titre original : The People’s act of love




Calendriers culturels

Cinéma
Expositions
Spectacles

Théâtre

Familles + enfants

BRAVO au journal montréalais La Presse
bis

Calendrier CINÉMA

DVD Trente tableaux

CD Les ImposteurEs
C’est l’heure de l’apéro


LIVRES

CITÉ CARBONE

ROMAN Jeunesse : UNE FOIS DE TROP

PETIT DICTIONNAIRE DU BONHEUR

Frédérick - qu est-ce qui se passe dans la tête des gars

A TOUS ET A PERSONNE

L'INCRÉÉ, Thriller fantastique pour adultes accessible aux 15 ans et plus. Collection Dreamwalkers. Auteur : Alain Lafond

Alain Lafond, éditions ONIRIUM, collection DREAMWALKERS

SEYRAWYN 2

Le Livre du roi  -  Auteur Arnaldur INDRIDASON Titre original Konungsbók Traduit de islandais par Patrick Guelpa  Éditions Métailié, Paris

Les faits divers nexistent pas

CAMERA DANGER

http://montreal157.wordpress.com/2012/09/05/entre-laurore-et-la-nuit-roman-un-homme-au-nunavik/


Rencontres internationales du documentaire de Montréal 2013

Montréal, le 24 octobre 2013 et liens vers les films et critiques de l'éditions 2013


Critique du film The Blazing World, un court métrage de Jessica Bardsley
Avec Winona Ryder
les femmes seraient dépressives et cleptomanes
Quelques films 2013 : Une opération chirurgicale filmée depuis l’intérieur du corps humain, les images manquantes d'une enfance volée, une catastrophe écologique passée sous silence, famille dysfonctionnelle, quatre souvenirs de jeunesse aux quatre coins de l’Europe, la véritable valeur d’une vie (PRIX du JURY et FIPRESCI) et... des aurores boréales, doublées d’une réflexion poétique sur notre rapport à la nature et à la technologie. Sans oublier une projection gratuite d'un film sur la création du Nunavut.

RIDM Nunavut

La 16e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) se tient du 13 au 24 novembre 2013. Elle s’annonce prometteuse grâce à une sélection de 135 films en provenance d’une quarantaine de pays et à la présence de plus d'une centaine d'invités, d'ici et d'ailleurs.

Les RIDM ont le plaisir d’ouvrir le festival avec The Square (Al Midan) de la cinéaste égyptienne Jehane Noujaim, récit spectaculaire et remarquable des événements des deux dernières années en Égypte. En clôture, la première mondiale du film Fermières de la québécoise Annie St-Pierre fait découvrir avec tendresse et humour les Cercles de Fermières du Québec.

COMPÉTITIONS OFFICIELLES

Compétition internationale longs métrages
Douze longs métrages internationaux sont en compétition pour le Grand prix de la compétition internationale longs métrages, le Prix Image et le Prix Montage.

Des films audacieux acclamés à l’étranger, tel que E agora? Lembra-me de Joaquim Pinto (Prix spécial du jury et Prix FIPRESCI à Locarno), journal intime bouleversant sur la maladie et la valeur de la vie; ou Haricots rouges de Narimane Mari (triplement primé au FID Marseille), premier film algérien aussi inclassable que jouissif.

Ce sont tous les récits du monde que nous livrent les nouveaux talents représentés dans cette sélection : d’une inquiétante île indienne (Char… The No Man’s Island de Sourav Sarangi) au centre historique de la ville de Mexico (Calle López de Gerardo Barroso Alcala et Lisa Tillinger), du mouvement des Indignés en Espagne (Vers Madrid (The Burning Bright)! de Sylvain George) aux conséquences tragiques des tensions raciales aux États-Unis (Let the Fire Burn de Jason Osder).

Sans oublier les plus grandes histoires d’amour : celle d’un jeune couple homosexuel (American Vagabond de Susanna Helke), celle d’une réalisatrice envers un vieux peintre iranien (Fifi hurle de joie de Mitra Farahani) ou celle du passé qui ressurgit (Belleville Baby de Mia Engberg).

Compétition nationale longs métrages
Les RIDM retrouvent dans leur compétition canadienne plusieurs auteurs dont elles ont suivi le travail par le passé : Alanis Obomsawin (Hi-Ho Mistahey), John Walker (Arctic Defenders), Helene Klodawsky (Come Worry With Us), Julie Perron (Le semeur), Dominic Gagnon (Hoax_Canular), Laura Bari (Ariel) et le duo Ashley Sabin et David Redmon (Night Labor).

Nous nous réjouissons aussi de découvertes aussi enthousiasmantes que Bà nôi (grand-maman) de Khoa Lê, Alex marche à l’amour de Dominic Leclerc, Ayiti Toma, au pays des vivants de Joseph Hillel, ou encore À jamais, pour toujours d’Alexandra Sicotte-Lévesque. Une sélection de films du Québec et du Canada qui, du portrait intime au documentaire politique - en passant par l’essai, l’expérimental, le film de musique et le docu-fiction - prouve tant la diversité que la qualité de la production locale.

Compétitions internationales courts métrages et moyens métrages
Onze courts et neuf moyens métrages viennent compléter la compétition officielle : une sélection formidablement étonnante, qui nous guide dans une boutique de posters pop (Dusty Stacks of Mom: The Poster Project), les souvenirs d’une famille d’illuminés (Une histoire pour les Modlin), les aurores boréales du Manitoba (Magnetic Reconnection), et même l’intérieur du corps humain (Da Vinci). Les derniers petits chefs-d’œuvre de nuls autres que Sergei Loznitsa (Letter), Miguel Gomes (Redemption), Harun Farocki (A New Product) et Jean-Marie Teno (Une feuille dans le vent) apportent, eux, leur poésie, leur humour et leur émotion au programme. À ne pas manquer enfin, le nouveau film des auteurs de Rabbit à la Berlin, Bartek Konopka et Piotr Rosolowski, qui nous racontent - avec The Art of Disappearing - l’histoire extraordinaire d’un prêtre vaudou haïtien découvrant la Pologne communiste des années 1980.

PANORAMA

Présentations spéciales
Dans cette section se trouvent les dernières œuvres des grands documentaristes : At Berkeley de Frederick Wiseman, portrait de la fameuse université publique américaine; Dans un jardin je suis entré d’Avi Mograbi, rêve de l’auteur d’un Moyen-Orient pacifique; L’image manquante de Rithy Panh, film autobiographique (Grand Prix Un Certain Regard à Cannes); La maison de la radio de Nicolas Philibert, dans les coulisses de Radio-France; The Crash Reel de Lucy Walker, sur l’industrie des sports extrêmes; First Cousin Once Removed d’Alan Berliner, chef-d’œuvre de sensibilité sur la littérature et l’oubli; Salma de Kim Longinotto, portrait de la plus célèbre poète tamoule; ou encore Father’s Garden de Peter Liechti, regard sur ses parents qui, à l’aide de marionnettes de lapins, vous fera rire et pleurer.

L’art sera également au rendez-vous avec la présentation de deux films très attendus : Finding Vivian Maier, sur une photographe de rue découverte de façon posthume, et Harry Dean Stanton: Partly Fiction, sur le charismatique acteur surtout connu pour ses seconds rôles.

Horizons
Les événements de la planète sont évoqués dans la section Horizons. Les Chebabs de Yarmouk suit un groupe de jeunes réfugiés palestiniens en Syrie, sur fond de tensions montantes; Night Replay montre un étrange jeu de rôle qui reconstitue pour les touristes le passage illégal de la frontière Mexique-États-Unis; Mirage à l’italienne dresse le portrait d’une société qui ne songe qu’à fuir son pays, l’Italie; Big Men enquête sur les luttes de pouvoir autour d’un gisement de pétrole au Ghana; La clé de la chambre à lessive observe avec beaucoup d’humour les relations humaines complexes dans la buanderie d’un immeuble à logements sociaux en Suisse; et Québékoisie porte un regard lucide sur les relations entre Autochtones et non-Autochtones au Québec.

Contre-courant
Section la plus éclatée du festival, Contre-courant expose aussi bien le phénomène du roller derby à Montréal (Derby Crazy Love) que les multiples visages de l’acteur Boris Karloff (A Masque of Madness), le Freedom Theatre, lieu de création et de résistance culturelle à Jénine en Palestine (Art/Violence), que les amours adultères d’un couple américain des années 1960 qui enregistrait ses échanges les plus intimes (Suitcase of Love and Shame)…

Territoires
Volet consacré au rapport de l’homme à l’environnement, Territoires est l’occasion de mieux comprendre notre planète et ses habitants. Citons notamment deux films québécois importants, Sans terre, c’est la faim d’Amy Miller, film coup de poing sur le phénomène mondial d’accaparement des terres agricoles, et Bidonville de Jean-Nicolas Orhon, incursion dans l’univers marginal des bidonvilles.

À noter également, le magnifique Cloudy Mountains, documentaire chinois sur des ouvriers travaillant dans des mines d’amiante, le perturbant Unter Menschen, sur des chimpanzés ayant servi de cobayes à la recherche contre le sida, et Expedition to the End of the World, fantastique documentaire d’aventure au Pôle Nord.

Beat Dox
La nouvelle section des RIDM dédiée aux documentaires musicaux regroupe cinq films représentant des esthétiques musicales et une galerie de personnages très diversifiées : Bloody Daughter est un portrait de la grande pianiste classique Martha Argerich, réalisé par sa fille Stéphanie; Brothers Hypnotic suit la formation de cuivres jazz / funk Hypnotic Brass Ensemble; My Prairie Home nous fait découvrir Rae Spoon, une chanteuse électro-country transgenre en provenance des Prairies canadiennes; Our Vinyl Weighs a Ton est consacré au label de musique hip-hop Stones Throw Records; et The Punk Singer dépeint Kathleen Hanna, icône féministe et chanteuse des groupes punk Bikini Kill et Le Tigre.

Docs 2.0
La section transmédia revient pour une deuxième année avec présentation publique et navigation assistée de sept projets web : en provenance du Québec et du Canada, Fort McMoney de David Dufresne, Ceci n’est pas Embres de Matt Soar et A Short History of Highrise de Katerina Cizek. Citons également I Love Your Work de Jonathan Harris, un webdoc révélateur sur l’univers de la pornographie lesbienne, et Type:Rider, un jeu multiplateforme qui nous invite dans le monde de la typographie et qui sera accompagnée d’une installation interactive au Quartier général des RIDM.

RÉTROSPECTIVES ET HOMMAGES

Marcel Ophuls
Du côté des programmes rétrospectifs, les RIDM réservent tout d’abord une place d’honneur au légendaire cinéaste franco-allemand Marcel Ophuls, avec la présentation intégrale de son œuvre documentaire. Avec des classiques présentés en 35mm tel que Le chagrin et la pitié et Hôtel Terminus et des films inédits en Amérique comme le très amusant Yorktown et l’œuvre autobiographique À la recherche de mon Amérique, ce programme d’envergure saura ravir tous les cinéphiles et les curieux d’Histoire du 20e siècle.

Le Sensory Ethnography Lab
Un programme spécial est aussi consacré au Sensory Ethnography Lab de l’université Harvard, avec des projections, des discussions et une performance. Le Sensory Ethnography Lab se distingue par une approche sensorielle avant­gardiste du documentaire ethnographique, notamment avec les films Leviathan, Sweetgrass, Foreign Parts et Manakamana.

Strip-Tease
Les RIDM proposent un programme en hommage à la série documentaire franco­belge Strip­Tease. Le public québécois peut ainsi enfin découvrir « l'émission qui vous déshabille » auquel l’Europe francophone voue un culte depuis les années 1980.

Yuri Ancarani
À l’occasion de la présentation de Da Vinci dans leur compétition courts métrages, les RIDM projettent Il capo et Piattaforma Luna, les deux premiers opus de la trilogie de Yuri Ancarani, l’un des cinéastes italiens les plus talentueux et originaux de l’heure.

Michel Brault et Arthur Lamothe
Suite au départ de deux grandes figures du cinéma québécois, les regrettés Michel Brault et Arthur Lamothe, les RIDM et la Cinémathèque québécoise leur rendent hommage avec la présentation respective d’un programme de quatre courts métrages (Les raquetteurs, Québec-USA ou l’invasion pacifique, Les enfants du silence et Éloge du chiac), et du Mépris n’aura qu’un temps.

Les 16es RIDM auront lieu du 13 au 24 novembre 2013 au Cinéma du Parc, au Cinéma Excentris, à la Cinémathèque québécoise et à l’Université Concordia.

Informations :
www.ridm.qc.ca / info@ridm.qc.ca

alendrier CINÉMA

Site Internet des Rencontres internationales du documentaire de Montréal
www.ridm.qc.ca / info@ridm.qc.ca
Suivez les RIDM sur Facebook et Twitter


Livres, musique, CD, DVD
Solutions INTIMIDATION
Quoi faire à Montréal en famille - calendrier intergénérationnel
L'Imposture

Montréal
femmophobie.com
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal