22e Festival Nuits d’Afrique à Montréal
Du 8 au 20 juillet 2008

Vidéo de Dobet Gnahoré en spectacle LIVE


Montréal, le 31 mai 2008


Mardi 8 juillet

Dobet Gnahoré

Kola Note à 20h30 (5240 ave. du Parc, coin Fairmount)

Concert de pré ouverture : La diva panafricaine au feu sacré de retour!

Lorsqu’elle chante en bambara, en mina, en lingala, en baoulé, en malinké, en bété, en wolof, en fon et en français; lorsque d’une époustouflante dextérité elle passe de la sanza au hudu, du balafon aux bongos, ou de la calebasse au djembé; et lorsqu’elle s’exécute sur ses mélodies mandingues, ses ballades sénégalaises, ses cadences bétés,  son ziglibiti ivoirien, son bikutsi camerounais, sa rumba congolaise, son highlife ghanéen, ses chœurs zoulous ou pygmées.. sur tous ces rythmes traditionnels africains réinventés et voilés de jazz, de bossa-nova, de funk, de rock et de rap-jazz, c’est son être tout entier de panafricaine convaincue qui prend feu.

Dobet est l’ambassadrice atypique d’une nouvelle génération de stars dont le souffle puissant, et l’énergie musclée rapellent Angélique Kidjo.

Dobet Gnahoré est effectivement magistrale : artiste pluridisciplinaire, elle est à la fois chanteuse, danseuse africaine infiniment flexible et remplie d'énergie et percussionniste. Elle a une voix magnifique et vibrante, exprimée parfois avec grande douceur, parfois avec grande puissance.


Le festival montréalais des musiques des continents du Sud se propose plusieurs nouveautés cette anne avec des spectacles qui auront lieu au Kola Note, Métropolis, National, et au Club Balattou, sont rassemblés dans la programmation sous six séries, un concours donnant aux participants la chance de gagner deux guitares Godin, des contes et courts d'itiliation aux instruments de musique africaine, du slam de poésie doucement déclamée, des spectacles tard en soirée qui sont gratuits si on a un billet pour un autre spectacle du Festival Nuits d'Afrique, des cours de danse africaine, du maquillage pour les enfants et, comme toujours, le marché Tombouctou, additionné du nouvel Agor'Afrique, un lieu de rencontre avec exposition de photos et animation, ainsi que des ateliers familiaux à la Place Émilie-Gamelin les 17, 18, 19 et 20 juillet où se succèderont sur la grande scène 27 groupes locaux et internationaux, près de 400 artistes sur scène, tous plus électrisants les uns que les autres.

Lancement du premier CD de
Zal Idrissa Sissokho et Buntalo
,
Disques Nuits d'Afrique

Parmi les connus de chez nous, Zal Idrissa Sissokho (Sénégal) et Estação da Luz  (Brésil / Qc) qui a remporté le Syli d'or de cette année.

27 pays
Les artistes qui composent la programmation de cette 22e édition du Festival International Nuits d’Afrique cumulent grosso modo 195 000 kilomètres, aller simple, distance cumulée qui équivaut à celle de près de cinq fois le tour du monde.

Du 8 au 20 juillet 2008, le Festival International Nuits d’Afrique offrira aux Montréalais et visiteurs de la métropole un large éventail de la richesse des rythmes d’ascendance africaine. Afrique, Antilles, Amérique Latine : entre tradition et nouveaux courants, 13 jours de spectacles en salle mais aussi 4 jours d’activités et de concerts extérieurs pour toute la famille.

Grands Événements et Grandes Premières
Leur carrière est internationale. Ils font indiscutablement partie de ceux qui ont permis de démocratiser les musiques du monde. Ils nous feront l’honneur d’être à Montréal cet été : Idir (Algérie). Quand les kabyles expatriés pensent à leurs pays d’origine, ce sont ses chansons qui rythment leurs doux souvenirs. Seun Anikulapo Kuti (Nigéria) est le fils du grand Fela, qui revisite d’une touche de hip hop l'afrobeat de son père. Black Umfolosi (Zimbabwe), icône des a capella, gospels, danses zulus et gumboots caractéristiques du sud de l’Afrique, a fêté l’an dernier ses 25 ans de scène, ce qui n’empêche pas ses membres d’être toujours aussi survoltés! Les Go de Koteba, ces deux «nanas» à la vitalité contagieuse, chantent et dansent sur des grooves mandingues aux vibrations urbaines. Le « Brazilian Jamaica reggae »  unique des 5 musiciens aveugles et du chanteur brésilo-italo-libanais de Tribo de Jah sillonne les continents.  Aussi, pour la première fois à Montréal, les nomades peul-wodaabes de Etran Finatawa (Niger), dont le blues magnétique a été nommé aux BBC3 World Music Awards. Premier griot du slam, Souleymane Diamanka (Sénégal) est un digne représentant de cette nouvelle génération de poètes qui déclament le quotidien des gens de leurs générations. Fallou Dieng (Sénégal) est la nouvelle idole du mbalax dans son pays. Joueur de Sabar émérite, il a été le lauréat d’un Djembé d’Or.   Ainsi que plusieurs autres artistes dans les autres séries telles que Prédilection et Découvertes pour 23 spectacles en salle qui auront lieu au Club Balattou, centre nerveux du festival depuis sa création, au Kola Note, au National et au Métropolis.

Série Les Etoiles de Nuits d’Afrique / Les Rendez-vous des concerts nocturnes
Nouveauté 2008, la série Les Étoiles de Nuits d’Afrique. Zal Idrissa Sissokho, maître de la kora, invite plusieurs artistes maîtres de leur propre art traditionnel à partager la scène avec lui pour trois rencontres exploratoires inédites. Ces spectacles sont gratuits pour tous ceux qui détiennent un billet du Festival International Nuits d’Afrique 2008. Avec Celso Machado (Brésil / C-B), à la guitare, ils salueront ancêtres mandingues et orishas. Avec Toumany Kouyaté (Burkina Faso), lui aussi koriste virtuose, leurs histoires impériales exploseront en notes magiques. Hedi Arquillère (Espagne / Qc), danseuse experte du Mektoub Flamenca, apportera une autre dimension aux rythmes mandingues traditionnels de Zal.

4 jours de spectacles et activités gratuits pour toute la famille
La Place Émilie-Gamelin (carré Berri, Sainte-Catherine, St-Hubert, De Maisonneuve), au cœur du centre-ville de Montréal, vivra aux rythmes chauds de l’Afrique, des Antilles et d’Amérique Latine les 17, 18, 19 et 20 juillet 2008, tandis que s’animera le Village des Nuits d’Afrique. Pour une première année, l’Agor’Afrique Loto-Québec, lieu de rencontres ouvert sur le monde, sera le théâtre d’expositions de photos, de signatures d’artistes, d’animations gratuites, conteurs et ateliers d’initiation à la musique africaine. La tente du Montréal Multicolore réjouira les plus jeunes. Sous le pinceau à maquillage magique de Allison (Caraïbes), les enfants deviendront fleur multicolore ou lion roi des forêts. Leurs jolis dessins, inspirés de conte africains ou d’animaux de la savane, seront quand à eux exposés au regard de tous les festivaliers.

CD COMPILATION des Nuits d'Afrique 2008 et CD des Go de Koteba
De la bonne musique des continents du Sud - on vous en reparle dans un article à venir.

Hyperliens
Festival international Nuits d'Afrique
Livres, musique, CD

Montréal
Articles sur Montréal en français
Quoi faire à Montréal
Vidéos