Un 14 juillet au Festival Nuits d'Afrique à Montréal : un grand poète et deux maîtres de la cora
Souleymane Diamanka, Zal Idrissa Sissokho et son maître de cora, Toumany Kouyaté


Montréal, le 15 juillet 2008

Le premier griot sénégalais du Slam, Souleymane Diamanka, qui a su séduire et émouvoir tous les spectateurs venus en grand nombre au Club Balattou, donnera un spectacle gratuit sur la grande scène à la Place Émilie-Gamelin, le vendredi 18 juillet à 21h20.
Soirée géniale hier au Balattou, soirée de poésie sénégalaise et de musique douce, avec un grand poète peul qui séduit son public en utilisant cette nouvelle forme de poésie chantée, le slam. Pas besoin d'une grande voix nécessairement mais dans le cas de Souleymane Diamanka, qui vient de se mériter un prix au Festival d'été de Québec, il n'a rien à envier à Barry White quand il le souhaite. Il joue avec les mots et se joue des mots avec énormément de plaisir. Il fait participer la salle tout en présentant ses chansons. S'il était malheureusement impossible d'acheter son CD sur place, on peut entendre plusieurs de ses compositions interprétées par lui et incorporées dans des vidéos remarquables sur YouTube. Sa poésie est fine et pacifique ; elle pourrait cumuler de nombreux coups de coeur, dont Si on te parle avec des flammes, réponds avec de l'eau. Son spectacle s'est terminé par un superbe duo avec Zal Idrissa Sissokho dont on retrouve un extrait dans la première vidéo ci-après.

La soirée s'est poursuivie par un magnifique tandem de coras - certainement un des plus beaux instruments de musique au monde - aux Étoiles de Nuits d'Afrique, le spectacle de fin de soirée auquel sont conviés les festivaliers. Hier soir, Zal Idrissa Sissokho recevait son maître de cora, Toumany Kouyaté. C'était formidable d'entendre cet instrument de musique africain dont les sons coulent à l'oreille de manière si douce. En double s.v.p. par deux Sénégalais d'origine qui ont déjà bien joué ensemble puisque Toumany Kouyaté a été le maître de Zal. L'entente était donc parfaite et en plus, dans la chouette intimité du Balattou, on avait l'impression de se trouver dans une fête de famille.

Le Festival International Nuits d'Afrique se poursuit à Montréal avec plusieurs spectacles en salles de même que quatre jours d'activités, ateliers et spectacles gratuits de même qu'un marché africain et vente de disques de musiques du monde à la Place Émilie-Gamelin en fin de semaine. Tout est annoncé à notre calendrier spectacles.

SOULEYMANE DIAMANKA, Papillon en papier
SOULEYMANE DIAMANKA, Marchand de cendres
Souleymane Diamanka au Festival d'été de Québec

CD Zal Idrissa Sissokho

Festival Nuits d'Afrique


Quoi faire à Montréal ServicesMontreal.com
Articles en français
Vidéos ServicesMontreal.com tournées à Montréal

Vacances, Voyages, Guides touristiques