Les Fondations de l'Acadie et de Québec 1612-1619 — Samuel de Champlain
(Texte en français moderne établi, annoté et présenté par Éric Thierry)

Auteur : Éric Thierry
Éditeur : Septentrion, Collection V

Avec vidéo d'une entrevue fournie par les Éditions du Septentrion


« Voyages et découvertes faites en la Nouvelle-France
depuis l'année 1615 jusqu'à la fin de l'année 1618
par le Sieur de Champlain, capitaine ordinaire pour le roi en la mer du Ponant.

« Où sont décrits les moeurs, coutumes, habits, façons de guerroyer, chasses, danses, festins et enterrements de divers peuples sauvages, et plusieurs choses remarquables qui lui sont arrivées audit pays, avec une description des beautés, fertilité et température de celui-ci. »


Montréal, le 19 septembre 2010


Aujourd'hui on appellerait ça un rapport de voyage
En rubrique sont les termes en lesquels le découvreur de Québec titrait les documents qu'il adressait à son roi.

En plus d'être remarquable, le travail d'Éric Thierry est très respectueux de celui de Champlain
Et quelque 400 ans plus tard, voilà que nous pouvons prendre connaissance et suivre le récit des expéditions menées de 1613 à 1618, le premier grand témoignage européen sur les Algonquins et les Hurons, second volet des voyages de Samuel de Champlain qui, à la recherche d'une nouvelle route, se trouva À la rencontre des Algonquins et des Hurons

Parcourir le texte de Champlain en un français compréhensible aujourd'hui
Champlain raconte sa remontée de la rivière des Outaouais, en 1613, à la recherche de l'Anglais Henry Hudson et de la «mer du Nord» qui devait permettre aux Français d'atteindre la Chine en contournant le continent nord-américain. À cette occasion, il évoque sa traversée du pays algonquin jusqu'au lac des Allumettes et sa confrontation avec le redoutable chef Tessouat.

Savoir où Champlain est allé et dans quelles conditions
Il relate ensuite comment, en 1615, il a été obligé d'accompagner les Hurons à travers l'Ontario et l'État de New York pour combattre les Iroquois et de quelle façon ses alliés s'y sont pris pour le forcer à passer l'hiver en Huronie, au bord de la baie Georgienne.

Apprendre comment apparaissait l'Amérique au Français découvreur et savoir ce qui a tout particulièrement attiré son regard
Il a alors eu le temps d'observer leurs «moeurs et façons de vivre», en particulier leur liberté sexuelle, leurs soins aux malades et leurs pratiques funéraires. Selon l'auteur, Champlain ne fut pas seulement l'intrépide découvreur de l'Ontario ; il fut aussi un remarquable diplomate au milieu des Algonquins et des Hurons.


Des illustrations d'époque

Plusieurs graphiques illustrent le propos de Champlain. Ces dessins sont parfois explqués par des vignettes, comme à la page 40 de l'Introduction où l'on peut voir une « Carte de la Nouvelle-France réalisée par Champlain en 1616 » de même qu'une autre en page 23, datant de 1613 en Outaouais.

Champlain, quant à lui, intégrait et expliquait ses croquis à l'intérieur même du texte que l'auteur Éric Thierry a modernisé pour en faciliter la lecture et la compréhension : « A vous montre l'habit de ces peuples allant à la guerre, B celui des femmes qui ne diffère en rien de celui des Montagnais et des Algonquins, grands peuples qui s'étendent fort dans les terres. Voyez en la page 119. » (p. 117)

EXTRAITS

L'auteur précède les textes de Champlain d'une introduction abondante et informative.

« Premier texte de notre recueil, le Quatrième Voyage raconte un des plus fameux rêves de Champlain, celui d'atteindre la mer qui doit permettre aux Français de gagner la Chine par le nord de l'Amérique, sans se soucier des Ibériques et des Hollandais qui veillent sur le cap de Bonne-Espérance et le détroit de Magellan. » (Introduction, p. 7)

« Les Français du début du XVIIe siècle pensent que le Canada est une terre maudiite [...] Champlain en a fait le royaume du père du mensonge [...] Champlain a inventé un songe pour mettre en difficultés les Kichesipirinis [...] Or dans son Quatrième Voyage, il fait le récit d'un songe qui a provoqué la panique non seulement chez les Amérindiens mais aussi chez un de ses compagnons français. » (Introduction, pp. 25-26)

EXTRAITS DES TEXTES DE CHAMPLAIN (voyage de 1615, pp. 124-125)

« Ils sont assez charitables entre eux, pour ce qui est des vivres mais, pour le reste, fort avaricieux : ils ne donnent rien pour rien. Ils sont couverts de peaux de cerfs et de castors, qu'ils traitent avec les Algonquins et les Népissingues contre du blé d'Inde et des farines de celui-ci.

« pour le désir que j'avais de savoir des nouvelles de ce pays-là, qui n'est qu'à sept journées, d'où les Flamands vont traiter sur le quarantième degré, lesquels Sauvages, assistés des Flamands, leur font la guerre...

« Cette nation est fort belliqueuse, à ce que tiennent ceux de la nation des Attigouautans. Il n'y a que trois villages qui sont au milieu de plus de 20 autres, auxquels ils font la guerre, ne pouvant avoir de secours de leurs amis, d'autant qu'il faut passer par le pays de ces Chouontouaroüons qui est fort peuplé, ou bien il faudrait prendre un bien grand tour de chemin. »


Notes explicatives et index
De nombreuses explications tout aussi nécessaires pour la compréhension sont incluses ainsi qu'une Chronologie, une Bibliographie imposante et un index des noms de personnes, peuples autochtones, de lieux, voies d'eau, etc. et dans lequel Montréal est cité à quatre reprises, Jésus-Christ cinq, Louis Hébert deux, Amérique du nord-est deux, le pôle Arctique une et les Hurons 50, de même que Dieu 50 fois aussi.

L'AUTEUR
Né en 1964, Éric Thierry enseigne l'histoire et la géographie dans un lycée de Picardie. Docteur de l'Université de Paris-Sorbonne, il est l'auteur d'une biographie de Marc Lescarbot (Paris, Honoré Champion, 2001), qui a été couronnée par l'Académie française, et de La France de Henri IV en Amérique du Nord (Paris, Honoré Champion, 2008). Il a publié en 2008, dans la collection V, un premier tome des oeuvres de Champlain en français moderne (Les Fondations de l'Acadie et de Québec). Suivront en 2011 et en 2012 une édition des Voyages de 1632 et une autre du Bref Discours et des Sauvages.


Les Voyages de Samuel de Champlain from Les éditions du Septentrion sur Vimeo.


Éditions du Septentrion, à Québec

Livres, musique, CD, DVD

Guides touristiques et publications sur le Québec


Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal

Voir aussi les calendriers :
Beaux-Arts
Cinéma
Expositions
Musique classique
logo ServicesMontreal.com Quoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

Recherche Internet