UN MONUMENT DE LIVRE D'HISTOIRE - NOUVELLE PARUTION : Québec ville assiégée 1759-1760, d'après les acteurs et les témoins

Grand ouvrage de compilation historique au quotidien

Auteurs : Jacques Lacoursière et Hélène Quimper
Éditeur : Septentrion, Québec


Montréal, le 30 mars 2009

Pour les Américains, il s'agit d'une autre French and Indian War, pour les Européens, ce sera la guerre de Sept Ans, pour les Canadiens, elle deviendra la guerre de la Conquête.

Un bon livre d'histoire, c'est un livre qui dépicte les faits et la vérité. Et en voici un, un titre phare de la présente saison, qui au-delà de la controverse entourant toute reconstitution historique sur la bataille des plaines d'Abraham, il y a les acteurs et les témoins du temps. Ce sont justement les documents que ces nobles, militaires et habitants de l'époque ont laissé pour la postérité que l'on retrouve dans cet ouvrage. Il s'agit d'un exigeant travail de recherche et de compilation que nous devons à Jacques Lacoursière et à Hélène Quimper. Grâce à eux, nous pouvons revivre au jour le jour les événements historiques québécois, de janvier 1759 à septembre 1760. 

Des actes de guerre et des actes de défense comme on en voit aux nouvelles
Plus d'une cinquantaine d'acteurs et de témoins ont laissé les écrits des événements de 1759 et 1760 qui composent ce livre. Il est extrêmement émouvant de revivre avec eux les horreurs de cette guerre, de constater l'inévitable lot de misères et de prendre acte du courage des uns et des atrocités commises par les autres. Regroupés dans un seul et même document, sous forme d'une chronologie, ces témoignages ont une valeur indéniable. Il en résulte non seulement un ouvrage de référence absolument remarquable pour l'étude des décisions et des stratégies utilisées de part et d'autre mais également un récit au quotidien de ce qu'ont vécu nos ancêtres alors qu'ils étaient peu nombreux, peu soutenus par la France, mal approvisionnés, etc.

L'année 1759 s'annonçait donc extrêmement difficile. Montcalm, le général français, confie ses craintes à son journal dès le 2 janvier. Il s'attend à une énorme offensive. Elle viendra sous la forme d'une armée de 10 000 hommes placée sous les ordres du général James Wolfe, lequel est appuyé par l'amiral Charles Saunders qui mènera en face de Québec une escadre de près de deux cents navires.

Disposé comme un parcours d'exposition, chaque nouveau mois débute un chapître affichant son calendrier ponctuel ; toutes les pages de droite situent le moment sur une ligne temporelle ; chacun des témoignages est repris en entier ou presque avec la date à laquelle il fut consigné, de même que le nom de son auteur (Montcalm, Wolfe, Foligné, Bougainville, James Thompson, Lévis, Malartic, Murray... et, à l'occasion, Inconnu) ainsi que, en marge, la référence au journal historique. Tout est vérifiable que ce soit chez les Français ou chez les Anglais.

Extrait d'un Journal RAMEZAY (avec références et page)
16-08-1759  (graphique fleur de lis pour désigner Français) Inconnu
« Les difficultés qu'éprouvait le transport des vivres et la crainte de nous les voir couper à tous moments par l'ennemi nous tenait dans la plus grande inquiétude ; les chemins étaient déjà devenus très mauvais, et l'on osait encore se servir de la voie de l'eau, jusques à St. Augustin et au Cap Rouge, qu'avec des précautions qui rendaient toutes les opérations for lentes. » (p. 140)

Extrait d'un Journal de Foligné en date du 24-08-1759
« Apres plusieurs demandes des Canadiens habitans de retourner chez eux virent encore soliciter Mr. le general de leur permettre d'aller faire leur recolte ce que Mr. le general leur refusa leur promettant d'y pourvoir. » (p. 150) ...
alors qu'à la page suivante, on apprend de la main d'Anglais qu'ils sont occupés à couper les arbres fruitiers, à détruire les récoltes de blé et à brûler les maisons.

L'ouvrage de compilation est précédé par une présentation substantielle soulignant les grandes lignes, y compris « l'horreur des scalps » exploités par WOLFE qui alla jusqu'à ofrir « cinq guinées pour chaque scalp d'Indien » (p. 14). La bibliographie, quelques notes sur la transcription des documents en français et en anglais de l'époque, et un index des noms et mots importants tels que scalp et ration complètent ce grand ouvrage de compilation historique au quotidien sur les deux années de guerre entre Français et Anglais, années qui devaient marquer à jamais le destin des Québécois et des Canadiens.


Éditions du Septentrion, Québec


Pour en savoir plus sur Montréal
femmophobie.com
• Quoi faire à Montréal : calendriers culturels
• Articles en français
Recherche Internet