Entre la botanique, l'histoire et l'engouement pour les plantes médicinales

L'Annedda : l'arbre de vie

Auteur : Jacques Mathieu
Éditeur : Septentrion, Collection Les Cahiers


Montréal, le 8 septembre 2009


Mais quel est donc l'arbre qui, à l’hiver 1536, a guéri du scorbut l'équipage de Jacques Cartier installé à Stadaconé (Québec) ?
Qu'est-il advenu des connaissances médicales amérindiennes du temps ?
Que conclure de l'incroyable confusion terminologique chez les auteurs et scientifiques français et latins de l'époque lesquels ne connaissaient ni la maladie qui les avait affligés, ni l'arbre qui les a guéris, ni le remède qui pourrait bien avoir de nombreuses autres utilités ?

L'arbre de vie
« Un arbre aussi gros et aussi grand que Jacques Casrtier ait jamais vu est dépouillé en huit jours. En six jours, écrit-il, ce remède fait plus que ce que les médecins de Louvain et de Montpellier auraient pu faire en un an, même en ayant recours à toutes les drogues d'Alexandrie. » (p. 42)

L'annedda, c'est quel arbre au juste ?
L'auteur Jacques Mathieu en décompte les écrits et en énumère, avec force détails, les possibilités entre les différents pins, sapins, cèdres, thuyas, mélèzes, etc.

« Enfin, reste ce merveilleux arbre de Noël qui, chaque année, décore l'intérieur des maisons. Au Québec, dans un contexte particulier et pour des raisons politiques, son appellation a été, un moment, mise en doute parce qu'elle pouvait comporter une connotation religieuse. C'était ignorer que son histoire remonte à plus de 1 000 ans avant Jésus-Christ » (pp. 138-139).


Quelques extraits d'écrits originaux d'antan

« J'ai examiné pour la première fois cet arbre dans le jardin royal de Fontainebleau, non loin d'Orléans, où il fut importé depuis la région septentrionale de l'Amérique sous le règle du roi de France François, premier de ce nom, le plus grand mécène de tous les savants ; auparavant l'arbre était, que je sache, inconnu en Europe. » (p. 178, extrait d'un Appendice rapportant un écrit de Carolus CLUSIUS (Charles de L'Écluse) intitulé L'arbre de vie)

On apprend dans ce livre l'engouement incroyable que suscita l'arbre de vie auprès des savants, entre autres, même si auprès de la royauté sa curiosité fut vite supplantée par la possibilité de rapporter de l'or du Canada. Et puis, même si Cartier aurait accompagné les Amérindiens lors de la cueillette, impossible d'identifier l'arbre autrement que par le nom que lui donne ses guides, l'annedda que l'on trouve parfois écrit hannedda. Finalement le livre identifie l'arbre de vie et l'intérêt qu'il suscite en nos temps modernes pour la fabrication d'huile essentielle, entre autres.


L'AUTEUR
Professeur retraité de l’Université Laval, Jacques Mathieu est spécialiste d’histoire de la Nouvelle-France et des mémoires collectives. Il a mené plusieurs travaux de recherche en collaboration avec des chercheurs de différentes disciplines. Aux éditions du Septentrion, il a fait paraître Entre poudrés et pouilleux (2008), Les Plaines d’Abraham, le culte de l’idéal (1993) et L’Occupation des terres dans la vallée du Saint-Laurent (1991). Il est également l’auteur du livre Le premier livre de plantes du Canada (PUL, 1990).


Éditions du Septentrion, à Québec

Livres, musique, CD, DVD
Guides touristiques et publications sur le Québec
Le Boréal Express, journal d'histoire du Canada 1524-1760


Montréal
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal

Voir aussi les calendriers :
Beaux-Arts
Cinéma
Expositions
Musique classique
Festivals
Août
Septembre
logo ServicesMontreal.com Quoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

femmophobie.com
Recherche Internet