FFM : CHRISTINE, CRISTINA
L'histoire de Christine de Pizan
La réalisatrice Stefania Sandrelli et l'actrice Amanda Sandrelli
au Festival des films du monde de Montréal 2010
2 vidéos en français de la conférence de presse publique

Un film très très actuel sur la situation des femmes avec poésie, musique et châteaux du Moyen-Âge


Montréal, le 5 septembre 2010


Présenté en deuxième supplémentaire cet après-midi, le film raconte l'histoire de la toute première femme à avoir vécu de sa plume.

Elle ne l'a pas eue facile
C'était en 1380, après la mort du sage roi Charles Quint, elle se fait mettre à la porte d'où elle vit parce que le nouveau régent ou quelqu'intermédiaire impose ses petites volontés à cette veuve, mère de deux enfants. Mais une vieille devine, en lui tâtant le visage au moment de lui vendre du pain, lui annonce qu'elle surmontera l'adversité qui l'afflige. Et malgré l'amie d'enfance qui lui refuse son aide par ce que l'on appellerait aujourd'hui du mobbing, elle poursuit son chemin jusqu'à ce qu'elle retrouve une ancienne nounou ayant trouvé à se marier qui l'accueille dans son navire échoué. Et c'est dans ce village près de la côte qu'elle réussira envers et contre tous, avec l'aide d'un homme de la robe qui hésite entre Dieu et elle, jusqu'à ce qu'il se fasse lui aussi attaquer par deux hommes de main masqués et aussi l'aide un peu intéressée du mari de la nounou qui a parfois des manques d'inspiration mais qui joue par ailleurs fort bien du luth.

Conférence de presse publique
Parmi les journalistes et photographes présents, peu avaient vu le film. A titre de toute premi;ère question, ServicesMontreal.com qui subit quotidiennement des revers en raison du sexisme, a demandé à la mère et à la fille si elles pensaient que la situation était encore à peu près la même pour les femmes au 21e siècle qu'elle l'était au Moyen-Âge. Voici la réponse : «Je pense que ce film, c'est très très actuel [...] une femme qui est, malheureusement, encore très très actuelle [...] ce film qui est très très actuel, très actuel »



Au cours de la même conférence de presse d'une durée de 45 minutes suivie de séances photos avec photographes et public, Stefania Sandrelli a également indiqué qu'il fallait faire partie d'un clan et avoir la ligne, alors qu'Amanda Sandrelli a rajouté que le cinéma italien ne souhaitait que montrer les seins et les fesses des femmes. Outre les questions de ServicesMontreal.com toutes les questions ont été posées par des hommes et ont porté sur la carrière d'actrice de Stefania Sandrelli : quand elle a lavé les pieds d'un acteur ou quand la scène a été invoquée dans un autre film ou quand elle a embrassé tel ou tel grand comédien et lequel de ses anciens partenaires cinématographiques embrassait le mieux.

Le rôle de Christine de Pizan
Italienne vivant en France, la première écrivaine allait décider de se mesurer à l'auteur du Roman de la rose, un homme qui pour ne pas avoir à subir de compétition, surtout de la part d'une femme, lui qui est protégé par le clan culturel (et politique ?) de l'époque, n'avait de cesse de la dénigrer et de l'insulter en public où sa poésie était lue. Par ailleurs, l'ami protecteur de Christine de Pizan va se faire attaquer par des hommes de main masqués et le mari de la nounou qui les héberge, elle et ses enfants, sera enterré en dehors du village où il vivait dans son navire échoué. Voici ce que dit Stefania Sandrelli à propos du rôle qu'elle a confié à sa fille :



CHRISTINE, CRISTINA est un film grandiose rassemblant poésie, musique et méchancetés du Moyen-Âge. Au fond, c'est un peu, même beaucoup comme aujourd'hui mais avec des décors, clans de pouvoir, masques et costumes différents.

On trouve dans ce film qui se situe au Moyen-Âge mais qui est infiniment actuel, les mêmes comportements humains que l'on retrouve autour de soi de nos jours, quelque 600 ans plus tard, qu'il s'agisse de pousser les femmes dehors, de manigancer contre elles, de leur refuser l'entrée, de se mettre à plusieurs pour manoeuvrer et détruire leurs efforts ou leur travail, de s'attaquer aux hommes qui les acceptent, de volontairement chercher à médiocriser artificiellement ce qu'elles font soit par le sabotage ou le dénigrement soit en leur coupant l'herbe sous le pied ou en détournant l'objectif, entre gars... le masculinisme est toujours fort à l'oeuvre.

Mais allez voir ce film qui est vraiment très très actuel et très très beau. Ne manquez pas les scènes où elles relient à la main ses écrits en publication sur parchemin, ne manquez pas non plus la liste des titres publés par Christine de Pizan, à la fin, dans le générique.

Le FFM
Les films de l'ONF au Festival des films du monde de Montréal 2010
Quelques films à voir au FFM
D'autres films à voir au FFM

Les vidéos ServicesMontreal au FFM 2010

Le Festival des Films du Monde


Livres, musique, CD, DVD

Calendrier Cinéma

Montréal
femmophobie.com
Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal

Voir aussi les calendriers :
Beaux-Arts
Expositions
Musique classique
Festivals

Août
Septembre
logo ServicesMontreal.comQuoi faire à Montréal en famille, avec des enfants
Excursions et spectacles en dehors de Montréal

ServicesMontreal.com's English front page
Recherche Internet