20 Seconds of Joy

Pour quelques secondes d'ivresse pure, elle s'élance du haut des falaises, le parachute accroché au dos, la moindre erreur menant à la mort
Un film documentaire sur le sport extrême
Du cinéma exaltant sur la peur du vide, l'estime de soi et la responsabilité de ses folies suicidaires après s'être cru invincible


Montréal, le 16 juillet 2009


Adepte du sport extrême
Pour décrocher complètement de tout le stress de sa vie, de tous les malheurs qui l'ont affligés pendant son enfance, Karina Hollekim fait partie des gens qui affrontent la terreur du vide, qui se laissent enivrer en sautant du haut de hautes falaises partout dans le monde et qui se laissent tomber en dirigeant leur vol de manière à prendre toujours plus de risques jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur destin, que ce soit l'arrêt volontaire, l'accident qui lui fera passer le reste de sa vie avec un handicap majeur ou tout simplement la mort.

Des paysages d'une splendeur exceptionnelle
Mais avant que le malheur ne frappe, elle se ballade pendant quatre ans d'un paysage éblouissant à l'autre, des fjords de sa Norvège natale aux Gorges du Verdon en France, aux Dolomites italiennes, puis au Mali, aux États-Unis, etc. Et pour notre bonheur à nous, le réalisateur du film la suit avec sa caméra et capte des images absolument extraordinaires qui ne peuvent que susciter l'admiration et le bonheur de voir quelqu'un s'éclater pour elle-même sans faire de tort expressément aux autres, sauf peut-être inquiéter terriblement ses proches.

Le père, la mère, les meilleures copines d'école, le coach et le psy
Ce documentaire racontant la pratique de ce qu'ils appellent en anglais le BASE JUMPING est entrecoupé de commentaires de la part des proches de la jeune femme qui n'a pas froid aux yeux.

Et puis un jour....
20 Seconds of Joy relate enfin le drame vécu en 2006 par Karina Hollekim, basejumper et Freeskieuse professionnelle s'adonnant aussi au paraski, après avoir vécu 350,000 fois plus intensément que tout le monde pendant quelques années. 20 Seconds of Joy raconte l’effervescence, l’horreur et la douleur suscités par cet épisode de même que son combat pour se remettre à flot. Le film événement nous parvient après cinq ans de maturation, de drame, d’émotion, de tragédie et d’euphorie, restés indissociables de la légende du saut de falaise.

« J’espère apporter quelque chose aux gens avec ce film. Il doit leur donner une perspective de vie et refléter l’esprit des sportifs de l’extrême. Nous voulions montrer ce qui se passe dans la tête de quelqu’un qui décide de sauter d’une falaise » déclarait la Norvégienne à la sortie du documentaire.

**PRIX DU PUBLIC MEILLEUR FILM**
Festival du film de montagne de Banff 2007

**PRIX SPÉCIAL DU JURY**
Festival du film de montagne de Vancouver 2008

Afin de ne pas mourir une valise sur le coeur
20 Seconds of Joy
est un film sur l’art de transformer les situations les plus tragiques en expression inspirante, un documentaire éblouissant qui, un peu comme la chanson LES TIMIDES de Jacques Brel, nous apprend qu'il faut à la fois cheminer dans la vie de la manière qui nous rend heureux et l'art de savoir s'arrêter ou d'en subir les conséquences, l'art de vivre pour soi sans en vouloir à soi ou aux autres de n'avoir pas osé...

20 secondes of Joy est un film à la fois édifiant et stimulant mais c’est aussi le portrait intime d’une femme et le récit de son expérience face à l’adversité, face à ses 21 fractures dans la jambe qui s'est heurtée au mur.

Présenté au Cinéma du Parc dès le 17 juillet 2009.

Cinéma du Parc
www.20secondsofjoy.com
Allemagne. 2007. Réal. : Jens Hoffmann. Projection numérique. 60 min. Avec Karina Hollekim
Version originale anglaise et allemande avec sous-titres anglais

Montréal
Articles sur Montréal en français
Quoi faire à Montréal - calendriers de Juin, Juillet et Août
Cinéma

IMAGINE LA PAIX - IMAGINE PEACE