JAZZ et CINÉMA : Je joue mon piano, nouveau coffret CD+2DVD de Vic Vogel

Montréal, le 21 mars 2007

Montréalais pure laine, le grand jazzman et très sympathique VIC VOGEL vient de lancer un nouveau coffret contenant un CD et deux DVD qui se vend à prix d'ami.

DVD
Plus de 5 heures de bonheur sans prétention, beaucoup d'extra making of sur vidéo en plus de son magnifique film intitulé L'homme de cuivre qui doit prendre l'affiche prochainement à Montréal.

L'homme de cuivre
Présenté cette semaine lors du lancement devant plus de 300 personnes pour qui le champagne coulait à flot, le film est une belle oeuvre du 7e art, un bel hommage à Oscar Peterson , à son frère qui est décédé il y a peu de temps, à son accordeur de piano - aveugle bien entendu - que l'on voit travailler, à toutes les belles choses de la vie dont profite joyeusement Vic Vogel. On le voit chez lui de même qu'en voiture de luxe autant qu'en autobus dans les rues de sa ville, on l'apprécie lors de spectacles récents entre autres à l'île Sainte-Hélène, au Festival International de Jazz de Montréal, on le reconnaît à peine dans des archives datant de ses 20 ans ; on le suit en tournée européenne jusqu'en Hongrie où Vic Vogel doit faire traduire tout ce qu'il dit par un interprète même si c'est le pays de ses ancêtres. Beaucoup de témoignages d'amis et beaucoup de jazz, en répétition autant qu'en spectacle, incluant Martin Deschamps qui était au lancement, montant et descendant joyeusement les escaliers de la Maison Théâtre mieux que tout le monde, et Gerry Boulet... les deux interprétant l'Hymne à l'amour de Piaf à leur manière. Du début à la fin, ce film est une belle réjouissance, un hommage au bonheur de vivre.

Je joue mon piano = du contenu, du contenu, du contenu

Je joue mon piano
contient un livret de 28 pages comprenant de superbes photos de Vic dont une avec Jean-Paul Riopelle, d'une affiche des années 1960, d'un chèque de 1 cent qu’il a reçu, et de délicieuse phrases dites par Vic de même que des anecdotes de la vie de Vic Vogel racontées par son gérant et ami, Bob Pover. Celles-ci comprennent, le Maire Jean Drapeau, Expo 67, Terre des Hommes 68 et les Olympiques 76, Vic Vogel traité de Néo-Canadien par Lise Payette, Vic et Jacques Normand au Pôle Nord, la rencontre avec Gerry Boulet, les pratiques du lundi soir du Jazz Big Band, Vic et Jean-Paul Riopelle à Ste-Marguerite et enfin une dernière anecdote avec René Angélil.

Tout filmer !Je joue mon piano contient également deux DVD : le premier DVD (120 minutes) contient l’enregistrement intégral des 14 plages de Je joue mon piano et 12 plages de 1+1=2. On assiste ainsi à un moment historique de la vie de Vic Vogel, peu de gens sont aussi actifs et productifs à 70 ans. Quand la mode est au repiquage et au mixage à outrance, Vic Vogel vous ouvre la porte sur la réalité du jazz, la spontanéité. Quand bon nombre de musiciens cumulent d’incalculables heures en studio, Vic fait le contraire et livre la marchandise !

Encore plus ! Le second DVD du coffret (170 minutes), en prime, comprend le film documentaire L’homme de cuivre de Rénald Bellemare produit par Productions Adobe Internationale (producteur Robbie Hart) qui a été présenté en première mondiale le samedi 17 février dernier. L’homme de cuivre nous plonge dans l’univers d’un des musiciens les plus tenaces de la scène Montréalaise de jazz. Documentaire inusité, le film nous fait découvrir les événements qui ont fait de cet enfant prodige, fils d’un immigrant hongrois, le grand fauve du showbizz québécois. Le film prendra l’affiche à Montréal en juin 2007. Sur ce même DVD, on retrouve The Brass Man (L’Homme de Cuivre, sous-titrée en anglais) et une section « Making of… » (60 minutes, V V Records etc), comprenant Le Piano de Vic, l’histoire racontée par Vic, Le Transport du Piano, fameux déménagement du piano vers le studio, Seulement à Montréal, une brève rencontre avec Leonard Cohen, En Fusion avec Offenbach, Martin Deschamps, Vic Vogel et Le Jazz Big Band et finalement, Seulement En Europe deux segments d’images inédites.

Au prix où il le vend (on ne paie en réalité que le CD de musique jazz), Vic Vogel s'offre le bonheur de donner un magnifique cadeau à toute la communauté musicale et artistique.

CD musique jazz 1+1=2
Quoi faire à Montréal : spectacles
Quoi faire à Montréal : cinéma

Pour en savoir plus sur Montréal
• Articles en français
• Festivals
• Anastasie ou la censure du cinéma au Québec
DVD Trente tableaux, Paule Baillargeon : « Anasthasie, c'est moi. »
Journée internationale des filles