Musée du Château Ramezay : 300 ans

Montréal, le 6 février 2005

Le château Ramezay fête ses 300 ans.

 Chateau Ramezay, Le Vieux-Montreal vu par Georges Delfosse (1869-1939) huile sur toile Ministère des Affaires culturelles du Québec et Ville de Montréal
Le Vieux-Montréal vu par Georges Delfosse (1869-1939),
Le Château de Ramezay, huile sur toile,
Ministère des Affaires culturelles du Québec et Ville de Montréal
(disponible en carte postale à la boutique de souvenirs du Musée)

La collection permanente du Musée compte plus de 30 000 objets dont quelques-uns des plus illustres forment l'entrée en matière des expositions temporaires.

Sur les murs de la Salle de Nantes, revêtus des boiseries du XVIIIe siècle en panneaux pleins d'arcajou qui ornaient les murs du pavillon de la France à Expo 67, on nous présente une galerie de portraits et des miroirs soufflés d'antan.

Près d'une carte de la Nouvelle-France datant de 1717, un portrait du père Marquette surmonte un livre de prières en micmac (langue micmaque de la nation Mi'kmaq) sur papier vélin.

D'anciennes armoiries de Montréal en bois, qui rendent hommage aux quatre peuples d'origine européenne ayant immigré à Montréal, arborent sur fond coloré, la rose de la maison de Lancastre, le trèfle irlandais et le chardon écossais et, sur fond blanc, le castor canadien, le tout ceinturé de la devise montréalaise, Concordia Salus (le salut par la concorde). Ces armoiries sont différentes de celles que l'on utilise de nos jours ou encore que l'on retrouve sur la façade rue St-Paul du Marché Bonsecours.

La première voiture locale, une Dion-Bouton de 1898-1902 ayant appartenu à M. Ucal-Henri Dandurand et portant la première plaque d'immatriculation du Québec, peinte Q1. On apprend qu'on la sort parfois en ballade à certaines conditions.

Un étendard en coton de la bataille de la Châteauguay ; des patins à glace en fer, cuir et bois ; une magnifique peinture signée John Murray représentant Montréal en 1851 vue du mont Royal, sur laquelle on reconnaît la basilique Notre-Dame, l'église St-Patrick, le marché Bonsecours et où se trace un chemin nord-sud qui serait peut-être l'amorce du célèbre boulevard St-Laurent.

Sous les voûtes, une exposition intitulée Vivre à Montréal au XVIIIe siècle s'adresse tout particulièrement aux écoles. Les deux dernières salles sont habituellement consacrées aux expositions temporaires.

Hyperliens
Musée du Château Ramezay

Pour en savoir plus sur Montréal
• Articles en français
• English Articles