OSEZ LE NOUVEAU MONDE, L’histoire des Filles du RoyLa Maison Saint-Gabriel - été 2013
Exposition OSER LE NOUVEAU MONDE
L’histoire des Filles du Roy

LIEU HISTORIQUE NATIONAL, à Montréal, un oasis de campagne en ville


Montréal, le 4 mai 2013

OSER LE NOUVEAU MONDE
L’histoire des Filles du Roy
dès le 9 mai 2013

La Maison Saint-Gabriel présente sa nouvelle exposition temporaire Oser le Nouveau Monde, du 9 mai au 22 décembre 2013. En cette année de commémoration du 350e anniversaire de l’arrivée des premières Filles du Roy en Nouvelle-France, cette exposition met en lumière leurs origines, les affres de la traversée, leur installation et leur descendance.

Parties du port de La Rochelle le 22 juin 1663, les trente-six premières Filles du Roy arrivent au pays le 22 septembre 1663, à bord de l’Aigle d’Or. La plupart sont orphelines. Elles apportent avec elles leur trousseau et une dot de 50 livres donnée par le roi Louis XIV pour les inciter à venir s’installer en Nouvelle-France. En effet, la population féminine en âge de se marier est sous-représentée puisqu’il y a environ 800 hommes célibataires pour 60 femmes célibataires. De 1663 à 1673, près de 800 Filles du Roy font ainsi « la grande traversée ». La majorité d’entre elles se marie dans les quatre mois suivants. Marguerite Bourgeoys en accueille une quarantaine à la Maison Saint-Gabriel. Pendant quelque temps, la ferme de 30 arpents devient leur foyer jusqu’à ce qu’elles réussissent à s’adapter aux rigueurs du pays, à se débrouiller dans le monde difficile de la colonie... et « à prendre mari ».

L’exposition met en relief les épreuves surmontées par les Filles du Roy pour arriver jusqu’ici. Après la séparation de la terre natale, elles doivent d’abord survivre à la traversée. Pendant près de trois mois, elles sont confinées dans la Sainte-Barbe, soit l’entrepont du navire, dans des conditions de vie et d’hygiène épouvantables. Puis à leur arrivée et tout au long de leur vie en Nouvelle-France, les défis ne cesseront de se succéder. Endurantes, résilientes, courageuses, elles vont marquer l’histoire du Québec à tout jamais.

Cette exposition Oser le Nouveau Monde est rendue possible grâce à l’appui financier de la Congrégation de Notre-Dame, du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal, dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal. Elle est présentée dans la grange historique de la Maison Saint-Gabriel.

Le musée est situé au 2146, place Dublin, à Pointe-Saint-Charles, à quelques pas du parc Marguerite-Bourgeoys, près de la piste cyclable.

Cette exposition est présentée dans la grange historique de la Maison Saint-Gabriel.


Un été comme à la campagne

La Maison Saint-Gabriel vous propose tout l'été de passer vos dimanches à la campagne… en plein Montréal. Visitez musée et bâtiments historiques de même que son potager à l’ancienne, écoutez l’histoire des Filles du Roy, voyez les artisans à l’œuvre selon les méthodes de l'époque de la Nouvelle-France, époque à laquelle la Maison Saint-Gabriel était une maison de ferme en rase campagne. Assistez aux conférences, rigolez un peu avec les saynètes et flânez sur ce magnifique site historique, véritable oasis dans la ville.

Des dimanches qui ne se ressemblent pas, animés d’activités et de contes, vous sont offerts sous le signe de la musique, de l’horticulture, de l’histoire et des métiers traditionnels.


Un peu d'histoire montréalaiseMaison Saint-Gabriel, Montréal
La Maison Saint-Gabriel a été achetée en 1668 par Marguerite Bourgeoys. En 1671, le roi Louis XIV accorde à Marguerite Bourgeoys des Lettres patentes et autorise l’établissement de la Congrégation de Notre-Dame dans ladite île de Montréal en Nouvelle-France... ladite exposante et ses associées ne sont aucunement à charge aud (sic) pays, ayant fait défricher plusieurs concessions de terre, bâtir une métairie garnie de toutes choses nécessaires. Grande culture, culture potagère et élevage... une dizaine d’employés travaillent à la métairie. Les soeurs résidentes administrent le domaine, assument l’entretien de la maison, font l’école aux enfants et apprennent l’art de tenir maison aux jeunes filles de Montréal. La maison accueille les Filles du Roy, de 1668 à 1673, ces jeunes filles venues de France pour marier les colons et faire des familles.

Maison de ferme, métairie ainsi qu’on disait couramment aux 17e et 18e siècles, cette construction en pierre des champs était alors entourée de granges, étables et autres bâtiments aussi de pierre, parfois couverts de chaume. Sa façade, comme celle de toutes les habitations échelonnées le long du Saint-Laurent, regardait le fleuve dont elle n’était alors éloignée que d’une cinquantaine de pieds. Blanchi à la chaux, avec un toit en bardeaux surmonté d’un clocheton, son corps principal est flanqué de deux vastes cheminées. Du côté est, un appentis au toit galbé terminé par une aiguille abritait la laiterie. L’allonge du côté ouest existe depuis 1826.

En 1965, la Maison Saint-Gabriel, avec sa grange de pierre construite au 19e siècle, est classée par la Commission des Monuments historiques du Québec, avec ce qui reste du vaste domaine d’autrefois, monument d’intérêt national. En mars 1966, la maison ouvre ses portes aux visiteurs. L’inventaire de 1722 a été consulté pour réunir son impressionnante collection de pièces de mobilier des 17e et 18e siècles, de sculptures, de peintures, d’orfèvrerie, de broderies et de dentelles. La collection comprend plus de 15 000 artefacts très bien conservés. En 1992, grâce à une importante subvention du gouvernement fédéral, la grange de pierre du 19e siècle a été restaurée et ouverte au public. Une boutique, une salle d’exposition temporaire, une salle pédagogique et une salle de conférences ont été aménagées. En 2001, la Maison Saint-Gabriel développait son site en créant des jardins à la manière du 17e siècle. Un jardin potager agrémenté de fleurs et de plantes odorantes, aromatiques et médicinales a été recréé par des ethnobotanistes. En 2007, un sous-bois typique de la plaine de Montréal et un Sentier de la poésie sont également aménagés.

Grâce à sa collection permanente, la Maison Saint-Gabriel contribue à faire connaître à des milliers de visiteurs, en provenance de différentes régions canadiennes, l’histoire de la vie rurale au 17e siècle et l’histoire des Filles du Roy. La Maison Saint-Gabriel a remporté plusieurs prix d’excellence depuis 1999, dont quatre grands Prix du Tourisme Québécois en 1999, 2003, 2005 et 2007...

Dans son jardin créé dans l’esprit du 17e siècle, la Maison Saint-Gabriel propose une série de conférences horticoles aux passionnés du jardinage, dans son Jardin de la Métairie. Elles sont annoncées au calendrier des Activités reliées aux Arts.

Voir aussi les calendriers : Expositions, Calendriers mensuels.

La page Facebook ServicesMontreal.com. Cliquez sur J'AIME http://www.facebook.com/pages/Montreal-QC/ServicesMontrealcom/114332028613026

OSER LE NOUVEAU MONDE
Maison Saint-Gabriel - photo

Hyperliens
Le musée de la Maison Saint-Gabriel a célébré ses 40 ans
La Maison Saint-Gabriel est située près de la piste cyclable du canal Lachine

DVD
DVD Les Enfants du marais
Le Frère André - La canonisation
Musée Eden
Terre d'accueil / trente ans plus tard
TERRE HUMAINE Saison 6
coffret complet

Livres :
Les aventures de RADISSON • tome 1 : L'enfer ne brûle pas
Potagers . Projets étape par étape

Les Coeurs tigrés
Le Boréal Express, journal d'histoire du Canada

Livres pour enfants :
Pépin au jardin
«Bitcher» et intimider à l'école C'EST ASSEZ

Solutions INTIMIDATION

Pour en savoir plus sur Montréal
Articles sur Montréal en français
Guides touristiques de Montréal
Guides touristiques du Québec

Voir aussi les calendriers :
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Activités reliées aux Arts
Cinéma
Expositions
Musique classique logo ServicesMontreal.com

Articles sur Montréal et le Québec en français
Quoi faire à Montréal
Recherche Internet